Press Release / / 07.01.22

La France ouvre une enquête pour crimes contre l’humanité impliquant le géant français des boissons, du vin et du sucre

BREAKING :

La France ouvre une enquête pour crimes contre l’humanité impliquant le géant français des boissons, du vin et du sucre

  • À la suite d’un rapport d’enquête publié par l’organisation anti-corruption The Sentry, le bureau du Parquet national antiterroriste ouvre une enquête préliminaire historique en vue d’examiner l’éventuelle implication, en qualité de complices, des sociétés du groupe Castel et de leurs dirigeants dans la commission de crimes contre l’humanité et crimes de guerre perpétrés par des milices armées en République centrafricaine
  • Le rapport de The Sentry a révélé un potentiel soutien d’une filiale du Groupe Castel à des milices armées responsables d’actes de torture, de viols et des tueries de masse

1er juillet 2022 (Paris) – Le Parquet national antiterroriste français (PNAT) vient d’ouvrir une enquête préliminaire pour examiner l’éventuelle implication, en tant que complices, des sociétés du Groupe Castel et de leurs dirigeants dans la commission de crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

Cette décision fait suite à la publication d’un rapport d’enquête de The Sentry qui révèle comment une filiale du Groupe Castel, SUCAF RCA, aurait potentiellement financé des milices violentes ayant commis des actes de torture, de viol et des massacres pour protéger son exploitation sucrière et son monopole en République centrafricaine.

Selon John Prendergast, Co-Fondateur de The Sentry, « la décision du Parquet national antiterroriste français d’ouvrir une enquête préliminaire pour examiner le rôle des sociétés du groupe Castel et de leurs dirigeants en tant que potentiels complices de crimes contre l’humanité et crimes de guerre à la suite d’allégations révélées dans le rapport de The Sentry « Culture de la violence », est une étape importante vers la justice et la responsabilité des entreprises qui opèrent dans les pays déchirés par la guerre. Les profiteurs de guerre ont alimenté des conflits armés dévastateurs partout dans le monde, en échappant trop systématiquement à des conséquences juridiques et financières. La décision du procureur, à l’instar de l’affaire Lafarge, devrait envoyer un signal fort aux multinationales : elles peuvent être tenues responsables de leurs activités criminelles, même lorsque celles-ci se déroulent dans des pays où les systèmes judiciaires sont déficients, comme c’est le cas en République centrafricaine ».

Selon Nathalia Dukhan, Enquêtrice à The Sentry, « la décision du Parquet national antiterroriste français représente l’aboutissement de plusieurs années d’enquêtes indépendantes conduites par The Sentry en République centrafricaine. Il n’est pas surprenant que le groupe Castel ait nié toutes les conclusions de The Sentry, malgré les nombreuses preuves contenues dans le rapport d’enquête qui révèle la complicité potentielle des filiales du groupe Castel et de leurs dirigeants dans la commission de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Cette décision représente une lueur d’espoir pour toutes les victimes qui méritent la vérité et la justice ».

Selon Justyna Gudzowska, Directrice – Financements illicites à The Sentry, « la décision du Parquet antiterroriste français rappelle que faire passer les intérêts commerciaux avant la vie des civils ne paie pas à long terme. Cette décision devrait servir de signal d’alarme et avoir un effet dissuasif pour tout autre acteur des milieux d’affaires qui, dans une situation similaire, pourrait penser pouvoir s’associer à des milices violentes et échapper aux conséquences.

Selon Clémence Witt and Anaïs Sarron, Avocates de The Sentry, « Nous nous réjouissons de l’ouverture de cette enquête qui devrait permettre de faire toute la lumière sur les éventuelles responsabilités de sociétés et d’individus, notamment de nationalité française, dans la commission de crimes internationaux d’une extrême gravité ».

Le rapport de The Sentry, « Culture de la violence » a mis en évidence le fait que SOMDIAA, la maison mère de SUCAF RCA, avait connaissance de potentiels soutiens financiers et logistiques en faveur de l’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), la plus violente milice armée du pays.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a confirmé que l’UPC a « tué, torturé, violé et déplacé des civils, commis un grand nombre d’atteintes aux droits de l’Homme… depuis sa création en 2014 ».

Dès le lendemain de la publication du rapport de The Sentry, le Groupe Castel, actionnaire majoritaire de SOMDIAA, a publié un communiqué annonçant l’ouverture d’une enquête interne sur ce qu’il a qualifié « d’allégations graves ».

La Cour de cassation française a décidé en septembre 2021 qu’une entreprise apportant une aide ou assistance à des groupes connus pour commettre des crimes contre l’humanité, même dans le but de poursuivre son activité économique, peut être poursuivie en qualité de complice.

Depuis la publication du rapport, des sanctions ciblées du Conseil de Sécurité des Nations Unies et du département du Trésor des États-Unis ont été imposées à Ali Darassa, chef de l’UPC, et la Cour pénale spéciale de la République centrafricaine a inculpé Hassan Bouba Ali – numéro deux de l’UPC au moment des faits – pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

The Sentry a révélé que les deux hommes étaient les principaux bénéficiaires du système de financement potentiellement mis en place par SUCAF RCA.

 

Lire le rapport d’enquête de The Sentry, « Culture de la violence : Le Groupe Castel, géant français du sucre et des boissons, lié au financement de milices armées en République centrafricaine » : https://thesentry.org/reports/culture-de-la-violence/

Pour les demandes médias ou les demandes d’interview, merci de contacter : Greg Hittelman, Directeur de la communication, gh@thesentry.org.

 

À propos de The Sentry

(Description courte à l’usage des médias : “The Sentry, une organisation d’investigation anti-corruption”)

The Sentry est une organisation d’enquête qui traque les réseaux prédateurs multinationaux profitant des conflits violents, de la répression et des systèmes kleptocrates.

Levez le rideau sur les guerres, les atrocités de masse et autres violations des droits de l’Homme, et vous découvrirez de la grande corruption et de la prédation. Ces tragédies persistent parce que les auteurs sont rarement exposés à des conséquences significatives. The Sentry vise à transformer les structures incitatives qui déstabilisent la paix et la gouvernance. Nos enquêtes suivent les traces des flux monétaires alors qu’ils sont blanchis depuis les zones de guerre vers les centres financiers internationaux. Nous fournissons des preuves et des stratégies aux gouvernements, aux banques et aux forces de l’ordre pour faire en sorte que les auteurs et les facilitateurs de la violence et de la corruption soient tenus responsables. Ces efforts créent un nouveau levier pour les droits de l’Homme, la paix et la lutte contre la corruption.

Établi en 2016, The Sentry publie des rapports d’enquête et des dossiers percutants sur les individus et les entités liés à la grande corruption et à la violence. Nous préconisons l’utilisation d’outils de pression financière et juridique, y compris des mesures de lutte contre le blanchiment d’argent et les financements illicites, des sanctions ciblées contre les réseaux, des poursuites pénales, des mesures de conformité par les banques et autres entreprises privées, et le recouvrement d’actifs. Grâce à nos enquêtes, des circuits de blanchiment d’argent ont été révélés et fermés, des avoirs ont été gelés, des voyages ont été interdits et des réseaux de corruption ont été exclus du système financier international. Grâce à des partenariats stratégiques avec des gouvernements, des banques mondiales et d’autres organisations privées et publiques, The Sentry a réussi à créer des conséquences réelles pour bon nombre des fonctionnaires et acteurs commerciaux qui perpétuent et tirent profit de la guerre, des atrocités de masse et d’autres violations des droits de l’Homme.

Fondé conjointement par George Clooney et John Prendergast, The Sentry est un partenaire stratégique de la Clooney Foundation for Justice. Pour en savoir plus, voir www.TheSentry.org.